Division politique de l’Italie

L’Italie est divisée en régions. Chaque región comprend plusieurs provinces. A l’intérieur des provinces se trouvent les communes.

- En Italie, la commune est la collectivité locale de base dans l’organisation administrative du pays - Wikipedia.

- Wikipedia

 

Frazioni, circondari et mandamenti

Frazioni
Il existe des localités plus petites qui dépendent administrativement des communes , on les appelle des frazioni (quartiers ou sections)mais toutes les communes italiennes n’ontpas de frazioni dans leur administration.
Le concept de section est naît avec les Cadastres réalisés pendant le Medioevo italien , ensuite la loi n° 1228 de 1954 donna aux communes l’autorisation de diviser leur territoire selon des critères antropo-géographiques. Ces communautés ont une identité historique et une culture qui leur ait propre mais elles sont dépendantes de la commune mère pour l’administration, l’éducation,.l’approvisionnement et le travail.
Le concept de frazione italien ne correspond pas à celui de hameau en France. Les frazioni ont leur église, leur place, leur petit centre comercial. Quelques frazioni italiennes jouissent d’une certaine autonomie, par exemple, ils peuvent avoir leurs propres registres d’Etat Civil, une chambre professionnelle et la possibilité d’autogérer quelques  necessités de base. Mais même si ces frazioni peuvent posséder des registres d’Etat Civil pour ne pas avoir à se déplacer à la Commune-mère pour déclarer les naissances….la Loi n° 1238 de Ordinamento dello Stato Civile, du 9 juillet 1939 par l’article 3 établit que ces registres civils sont considérés comme des délégations du registre d’Etat Civil de la Commune-mère, une copie de ces registres est conservée dans les Archives de la commune et une autre dans les Archives du Tribunal.
C’est pour cela qu’il est important de savoir si le lieu de naissance de notre ancêtre est une commune autonome ou une frazione de commune.
Circondari et Mandamenti
En 1859, l’Italie fut divisée en régions -> provinces -> circondari -> mandamenti -> communes.

Ressources

Nous recommandons deux livres:
- Circoscrizioni amministrativa, giudiziaria, elettorale e diocesana e Dizionario dei comuni del Regno d'Italia comprese le province Venete (Circonscriptions administratives , judiciaires , électorales et diocésiaines et Dictionnaire des communes du Royaume d’Italie y compris la Province de la Vénétie) Dans ce libre publié en 1867 avec l’accord du Ministero dell'Interno (Ministère de l’Intérieur) italien, il a été numérisé et est disponible à Europeana, bibliothèque numérique de la Communauté européenne. Ce libre contient des informations très intéressantes:
- Liste alphabétique des communes homonymes du Royaume d’Italie avec le nouveau nom qu’on leur a attribué.
  - Liste des  communes nouvellement créées et des communes supprimées entre 1862 et 1866

– Une carte où apparaissent les divisions intérieures du pays: circondari, mandamenti et communes.
- Une carte avec les provinces et leurs circondari et quelques statistiques : superficie, population.
Dictionnaire Alphabétique des communes du royaume.
Old towns and villages database
Nota: Plusieurs provinces changèrent de nom par la suite, la región de Trente , le Haut Adige , le Frioul et la Vénétie ne faisaient pas partie du Royaume d’Italie à cette époque
- Elenco alfabetico dei comuni omonimi del regno d'Italia con indicazione da essi assunta
Ce libre de 1865 ,numérisé par Google Books contient : ancien nom, circonscription et Province à laquelle elle est rattachée et le nouveau nom qui lui est attribué - 1865 - ne comprenaient pas la Vénétie

Remembrements territoriaux

En 1859, quand la réunification de l’Italie n’était pas achevée ont commencé les remembrements territoriaux. En 1992 et 2004 deux nouveaux remembrements eurent lieu créant de nouvelles provinces. Après l’Unification de l’Italie et durant toute la première moitié du XIX siècle plusieurs décrets gouvernementaux ordonnèrent le changement de noms de  quelques communes pour éviter les confusions avec des homonymes , dans certains cas on a dû choisir un toponyme supplémentaire pour des communes ayant le même nom (13 communes italiennes portaient le nom de Acquaviva , par exemple) dans d’autres cas on a simplement fait une modification en prenant une variante du nom initial.